En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Accepter

Nos métaux

Platine

Contrairement à d’autres métaux précieux, le platine est utilisé en joaillerie à l’état quasiment PUR. En effet, les bijoux en platine ne contiennent que 5% d’éléments additionnels (en général du cuivre). Grâce à ce faible contenu de métaux supplémentaires, les bijoux en platine ne provoquent pas d’allergies et sont à privilégier par les personnes à peau sensible.

A la différence de l’or blanc, qui est un produit de l’industrie, le platine est naturellement BLANC et ne perd pas sa couleur avec le temps.

Plus dense que les autres métaux précieux, le platine résiste le mieux à l’usure. En conséquence, les bijoux en platine ne perdent pas leur masse au cours du temps. C’est pour cela qu’on dit que le platine est ETERNEL.

Le platine est aussi très RARE, 30 fois plus rare que l’or.

Le platine bien que résistant est également très MALLEABLE, ce qui en fait le métal de prédilection des sertisseurs : il maintient le mieux les pierres et permet de magnifiques créations.

Toutefois, du fait de sa malléabilité, au fil du temps, un bijou en platine peut se couvrir de patine, surtout s’il est porté quotidiennement. Cette patine donne à un bijou son aspect « authentique ». Mais si vous préférez que votre bijou soit toujours brillant, flambant neuf, vous pouvez le faire repolir par un bijoutier en quelque minutes.

Le platine est plus dense que l'or : une alliance en platine sera environ 30 % plus lourde et donc plus chère que la même alliance en or.

Tous les bijoux en platine portent le poinçon Pt ou Plat. En France, le poinçon de la garantie est la tête de chien.

Or

L’or à l’état pur (1000 millièmes ou 24 carats selon l’ancienne appellation) n’est pas utilisé en joaillerie car il est trop mou pour être travaillé. D’autres métaux, principalement de l’argent et du cuivre, sont alliés à l’or pour le durcir.

Deux types d’alliages d’or sont habituellement utilisés en bijouterie :

  • Or 750/1000 ou 18 carats : il s’agit de l’alliage composé de 75% d’or jaune pur (dit aussi 24 carats) et de 25% d’argent et de cuivre. Cet alliage, c’est ce à quoi on fait référence lorsque l’on parle de bijoux en « or massif » ou tout simplement « en or ».
  • Or 375/1000 ou 9 carats : comme son nom l’indique, cet alliage ne contient que 37.5% d’or et en 62.5% il est composé d’autres métaux (principalement, de l’argent, du cuivre et du zinc). Vu ces proportions, il serait d’ailleurs plus judicieux de parler uniquement de l’alliage d’or que de l’or. La composition exacte et le processus de fabrication de l’alliage 375/1000 ne sont pas standardisés et varient selon le fabricant. Ainsi, les qualités et les inconvénients de cet alliage peuvent être différents de bijou en bijou.

L’or est naturellement jaune. D’autres couleurs, telles que gris, ou rose, sont obtenues artificiellement par l’ajout de cuivre et d’argent à proportions différentes dans l’alliage avec l’or.

Les bijoux en or 18 carats (750 millièmes) portent le poinçon de garantie en forme de tête d’aigle.

Or jaune

Pour l’or jaune 18 carats (750 millièmes), on utilise 75% d’or fin (or 24 carats), 12,5% de cuivre, 12,5% d’argent.

Vu qu’il s’agit de sa teinte naturelle, l’or jaune ne perd jamais sa couleur.

Or gris (blanc)

Dans l’or blanc 18 carats (750 millièmes), il y a 75% d’or fin, le reste étant composé d’argent, de cuivre et de zinc ou de fer.

Sa couleur blanche / grise est un fruit de l’ingéniosité humaine. Les techniques exactes de production varient selon le fabricant mais en principe, le palladium est utilisé pour blanchir l’or jaune dans la masse. Une couche de rhodium est aussi appliquée pour « fixer » sa teinte claire.

L’or blanc a toutefois tendance à jaunir avec le temps. Pour lui redonner sa couleur claire, il convient de le replonger dans un bain de rhodium.

Or rose

L'or rose est constitué d’or jaune fin (75%), de cuivre et d’argent.

C’est le cuivre qui lui donne sa couleur. La teinte peut prendre des nuances plus ou moins claires ou rouges en fonction du pourcentage de cuivre utilisé dans l’alliage.

L’or rose ne perd pas sa couleur.